• Kyokushin Belgique

    kyokushin belgique

    Bienvenue sur le site officiel de la fédération de Kyokushin Karaté IKO Belgique . Vous trouverez ici tous les renseignements sur ce style de karaté.

  • IKO Belgique

  • Tous les articles

  • Visiteurs

    • 130 062 visites

Open de Lyon 2013

310289_10151579172889501_822428508_n

Ce samedi 4 mai avait lieu l’Open de Lyon organisé par sensei Nicolas Bergel.

Le tournoi était normalement organisé pour les débutants mais il y avait aussi un mini tournoi élite par équipe. Nous y étions présents avec Yuli Moisant en adultes -70kg et en Katas et l’équipe élite au complet comprenant Raffaela Pizzulo pour la touche féminine, Claudio Parisi en vétéran, Abdel Zaine en légers, Sergio Castanheira en moyens et Domenico Firenze en lourds + Katas.

Le tournoi était d’un très bon niveau et comprenait 160 compétiteurs venant de quatre pays différents (France, Belgique, Espagne, Suisse).

La journée a débuté avec les Katas et la catégorie homme comprend 10 participants pour 4 finalistes ; c’est donc au tour de Yuli et Domenico de se lancer sur le tatami pour le Gekisai-sho (kata imposé). Yuli débute très bien mais un oubli de kiai lui coutera des points de pénalité et sa place en finale. Domenico arrivera quatrième et se qualifie de justesse pour la finale au côté d’un français et de deux espagnols. Pour la finale il présentera le Sushi-ho qui le fera passer en deuxième position. C’est donc déjà un podium pour la délégation belge.

Le tournoi kumité commence et c’est Yuli qui affronte en 1/16ème de finale un adversaire de même grade et niveau. Yuli est un peu stressé mais prend le dessus au fur et à mesure des 2 minutes notamment avec ses genoux. En 1/8ème il s’inclinera face à un adversaire plus puissant que lui. Bravo à lui pour sa première compétition à l’étranger.

Vers la fin d’après midi, l’organisateur décide de changer le fonctionnement du tournoi par équipe, et décide de passer en système ½ finale et non de poule manque de temps. La délégation « France Nord » menée par Lucian Gogonel en personne affrontera la délégation espagnole tandis que nous affronterons l’équipe « France Sud ». Chaque combat se déroule en deux minutes sans prolongation possible et les 5 combats se déroulent à la suite avec les autres membres à la place du coatch.

Lors des premières rencontres seule la combattante espagnole gagne son combat à la décision, sinon c’est un carton plein pour les autres 3 combats (les espagnols étant privés de vétéran sensei Gogonel n’aura pas d’adversaire). A noter que le Tunisien Yaya, vainqueur à Bayeux il y a deux ans et vice-champion de France actuel était le poids moyen de l’équipe. C’est donc l’équipe France  Nord qui passe en finale.

C’est notre tour. Raffaela Commence. Elle ne rentre pas très bien dans le combat et se fait surprendre en tsuki au corps et subit un waza ari pour la première fois en compétition. Elle qui reviens d’une opération à 47 ans avec plus d’un mois d’arrêt nous ne lui en voulons pas le moindre du monde et nous inclinons face à sa ténacité.

Viens le tour d’Abdel qui affronte le jeune Russe qui l’a battu à l’Open de Belgique. C’est donc l’occasion de la revanche. Après un début de combat sous contrôle d’Abdel, tant au niveau de la puissance que de la technique, il baisse un peu de régime après une minute alors que le jeune russe monte en intensité. Il perdra à la décision.

Sergio tombe sur un combattant plus petit que lui (comme d’habitude) mais très puissant. Là le combat nous semble être équilibré durant tout le long mais c’est de nouveau une décision unanime en notre défaveur.

Domenico fait face à sempai Jean-Philippe Piovano qu’il connait bien. Sempai Domenico du haut de ses 92 kg est trop lent et ne donne pas assez de coup par rapport à son vis-à-vis qui a très bien combattu et s’incline également par décision unanime.

Viens alors le tour de sempai Claudio qui fait face à un sensei. Durant ce combat Claudio rentre très bien ses coups alors que son vis-à-vis ne montre pas grand-chose durant une bonne partie du combat et monte en intensité durant les 30 dernières secondes. À notre plus grande surprise c’est une nouvelle défaite de notre camp sur décision. Malgré un arbitrage un peu défavorable de notre côté le résultat total n’aurait pas changé.

Nous allions donc rencontrer la délégation espagnole pour la troisième place qui se présentent à trois combattants car leur poids moyen s’est blessé. C’est donc une nouvelle chance pour Raffa, Abdel et Domenico d’améliorer nos performances.

Raffa appréhendais l’espagnole car plus grande et plus puissante qu’elle mais elle rentre beaucoup mieux qu’au premier combat et montre qu’elle tient le coup. Elle perdra à la décision et nous fait remporter 4 points précieux.

Vien le tour d’Abdel qui rentre très bien dans le combat et surclasse très facilement son adversaire qui subit deux waza ari (au foie) en une minute à peine. C’est donc 10 points pour nous et une victoire dans chaque camp.

Domenico termine cotre un combattant poids lourd mais accuse déjà une grosse blessure au genou. Il tient le coup face à un adversaire plus lourd mais assez agile des jambes. Le combat termine égalité. C’est donc le ko d’Abdel qui fait la différence et nous fait remporter la troisième place.

Nous reviendrons avec de très bons souvenirs de Lyon avec notamment ce système très particulier de combat par équipe. Nous retiendrons également que nous nous sommes présentés à 6 compétiteurs provenant de 4 dojos belges différents et qu’une ambiance formidable a régné tout du long de cet évènement.

Nous remercions la délégation française et tout particulièrement sensei Nicolas Bergel (et toute l’équipe du CLK) pour leur accueil et leur sympathie.

 Osu.

Domenico.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

25e Championnat d’Europe, Padova 2011

Un nombre important de participant était inscrit à cette 25ème édition du championnat d’Europe sous l’œil attentif de Kancho Matsui ; en effet, pas moins de 184 athlètes s’affrontaient dans 9 catégories (4 catégories kumite homme, 3 catégories kumite femme et 2 catégories kata homme et femme).

L’équipe Belge était représentée par Salic Zaine en Kumité poids légers (- 70kg), Michael Vanderbeck en poids moyens (- 80kg) et Domenico Firenze pour les Katas. Shihan Biskos et Sempai Laurent passaient un examen d’arbitre international et Sensei Biagio était notre coach. Nous étions aussi représentés par notre Branch-chief Sensei Annemans.

C’est sempai Domenico qui a été le premier belge à monter sur le tatami du tout nouveau palais des sports de Padova pour les katas. Malgré un nombre élevé de participants (22) les chances de passer le 1er tour étaient plus importantes étant donné que les 6 premiers du 1e tour disputaient la finale. À la fin du premier tour seul 4 participants ont plus de points que Domenico ; on s’attend donc à le retrouver au second tour. C’est un espoir de courte durée car il se trouve que 4 autres participants ont les mêmes points que lui. Il faut donc les départager et les arbitres décident de prendre en compte la cote la plus haute des 5. Ce décompte ne lui permet, malheureusement  pas, de se retrouver dans les 6 sectionnés. La déception est présente mais c’est quand même une 7ème place pour Domenico. Bravo.

Après les 2 tours de katas vient le moment kumité. Ceux-ci se disputent sur 3 surfaces de combat ; Michael et Salic sont donc sur le qui-vive. Salic passant le premier tour par forfait de son adversaire suisse c’est Michael qui débute en – de 80kg contre l’Italien Luigi Puglisi plus lourd que lui de plus de 5kg. Le début de la rencontre est équilibré, Michael est bien dans le combat tant sur ses coups que sur ses déplacements mais c’est un low-kick de l’italien soutenu par le public du palais des sports qui fait mouche. C’est donc un waza-ari. C’est la fin de l’épreuve pour Michael qui n’a pas démérité.


Salic, quant à lui se retrouve au second tour face à un polonais qui semblerait s’être trompé de catégorie en comparaison de son gabarit par rapport à celui de notre champion vétéran. On ne croit pas si bien dire car le combattant polonais pèse plus de 70 kg. Mais bon… . Le combat ne dure que 1’40m avant que le polonais exécute un mawashi chudan qui coupe le souffle à Salic et ce malgré un bon nombre de tentatives de notre champion. C’est donc un waza-ari qui se transforme en ippon.

Nous retiendrons aussi :

– Le très haut niveau technique général du championnat
– L’élimination prématurée du champion toutes catégories Nicolae Stoïan
– La qualité des combattants de nos voisins français avec 2 demi-finalistes sur 4 en super-lourds
– Le retour en force confirmé de l’espagnol Alejandro Navarro
– La musique du « Shinkyokushin » utilisée pour une démo devant Kancho Matsui.

L’équipe française était privée cette année de leur branch-chief Shihan Legrée qui a été notre instructeur lors de notre stage national car il a été victime d’un AVC. La délégation belge est évidemment sous le choc et lui souhaite un bon rétablissement.

Osu,

Domenico Firenze

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :